Bien choisir le biberon en verre
biberon-en-verre-1.jpgbiberon-en-verre-2.jpgbiberon-en-verre-3.jpgbiberon-en-verre-4.jpg

Stérilisateur biberon

Stérilisateur pour biberon

L’allaitement du bébé est un moment de grande tendresse et d’échange entre la mère et l’enfant. Même lorsque l’enfant est allaité au biberon, cette tendresse existe toujours et peut être vécue par le papa lorsqu’il donne le biberon au bébé. En raison de sa fragilité, il est important de veiller à ce que le biberon dans le cadre d’un allaitement au biberon, soit parfaitement propre et hygiénique, pour éviter que des microbes ne se développent et ne rendent malade le bébé. L’un des moyens pour y parvenir est d’utiliser un stérilisateur biberon. Celui-ci permet de débarrasser le biberon de toutes les salissures même les plus invisibles. Son nom l’indique d’ailleurs, le stérilisateur biberon se charge de stériliser le biberon et de le rendre idéal à la nutrition du bébé sans le moindre risque.

Pourquoi stériliser les biberons?

La stérilisation des biberons est une action qui consiste à porter à une certaine température le biberon de sorte que les bactéries n’y vivent plus. Ainsi, jusqu’à 4 mois, il est conseillé de stériliser le biberon du bébé. Cette action rendue possible grâce au stérilisateur biberon permet d’éliminer les bactéries, ainsi que les microparticules restées collées dans le biberon. Il est donc important de stériliser le biberon, afin de garantir une hygiène optimale. L’utilisation d’un stérilisateur biberon de quelque type qu’il soit doit être précédée d’un bon nettoyage du biberon. Il faut bien laver le biberon, la tétine, le capuchon, la bague, à l’aide d’une petite brosse et du liquide de vaisselle pour éliminer toute trace de lait.

Les différents types de stérilisateurs de biberon

On distingue trois grands types de stérilisateur biberon. Il s’agit du stérilisateur à froid, du stérilisateur électrique et du stérilisateur micro-ondes. Chaque type de stérilisateur possède des caractéristiques bien spécifiques. Ainsi, le stérilisateur électrique, bien plus grand que les deux autres, se présente sous la forme d’une marmite en cuve dans laquelle on met de l’eau portée à ébullition par la résistance électrique. Il permet alors de stériliser plusieurs biberons à la fois dans un espace-temps compris entre 10 et 15 minutes. Il est mis en marche par un fil d’alimentation que l’on branche sur une prise de courant de 220 V. Cependant, il présente deux inconvénients majeurs : il est très onéreux du moins par rapport aux deux autres (entre 50 et 100 euros selon les modèles) et est un grand consommateur d’énergie électrique. Son utilisation comme tout appareil électrique requiert une attention particulière et la lecture de la notice au préalable. Pour ce qui est du stérilisateur à froid, il n’a pas besoin d’énergie électrique pour fonctionner. Son système de fonctionnement se fait par dissolution de pastilles dans de l’eau. C’est en fait un procédé chimique à base d’hypochlorite de soude. Une fois l’eau préparée, on y plonge alors le biberon pour une durée minimale de 30 minutes. À la fin, le biberon est stérilisé, mais il y a tout de même une senteur chlorée assez nocive pour le bébé. C’est un stérilisateur qui présente l’avantage de ne pas consommer d’énergie électrique et d’être bien moins cher (entre 30 et 50 euros) que le stérilisateur électrique.

Finalement, le troisième et dernier type est le stérilisateur biberon qui va au four à micro-ondes. Ce dernier se présente sous la forme d’un bac avec couvercle qui fonctionne comme une étuve. Pour stériliser les biberons avec le stérilisateur micro-ondes, on met de l’eau dans le bac, ainsi que les biberons (ce type permet aussi de stériliser plusieurs biberons à la fois, et ce, en peu de temps, environ 10 minutes), ensuite on met le bac dans le four à micro-ondes. Il est vrai que le bac en soi ne consomme pas, mais il ne peut fonctionner et stériliser les biberons sans l’aide du four à micro-ondes. La consommation est ici induite. Son avantage reste lié à son prix qui reste très abordable : entre 30 euros et 50 euros.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions